Contes et théâtre

1. Quelques informations sur les frères Grimm

Biographie

2. Les contes originaux en langue allemande et française

Versions complètes en langue française sur le site “fée clochette”

Versions complètes en langue allemande avec la possibilité de comparer un même conte dans deux langues différentes

3. Les contes en langue allemande simplifiés

Der Wolf und die Sieben GeiBlein
Le loup et les sept chevreaux

Die Bremer Stadtmusikanten
Le musiciens de Brême

Die Sterntaler
Les ducats tombés du ciel

Frau Holle

Froschkönig
Le prince Grenouille

Hans im Glück
Jean le Bienheureux

Rotkäppchen
Le petit Chaperon rouge

Schneewittchen
Blanche-Neige

 

4. Vers la théâtralisation

4.1 Quelques fiches d’activité extraitres de l’ouvrage “Oser le théâtre” (auteur : Freddy Zucchet- collection “Projets pour l’école” – éditions CRDP Académie de Grenoble

Dans toute activité, la difficulté demeure l’enchaînement des exercices et la manière d’évoluer. Voici donc un exemple de continuum. Les étapes suivies sont les suivantes : constitution du groupe, exploration de l’espace, constitution d’une grammaire du jeu, travail sur le texte théâtral, représentation.

Construire le groupe

Vivre une première expérience commune crée un sentiment d’appartenance au groupe. Les différentes interactions permettent de nouer des relations avec les participants et chacun découvre qu’il peut oser sans crainte du regard de l’autre. Il est plus facile de se lancer dans l’activité quand tous les participants se produisent eux-mêmes. Chacun se concentre sur sa production et, ainsi, les regards extérieurs pèsent moins. La mise en jeu de tous favorise les premiers essais.
Les jeux proposés impliquent les différents membres du groupe. Choisis pour leurs côtés attractifs, ces jeux dynamiques sont nécessaires avant d’aborder un jeu calme. En vertu de ces conseils, nous suggérons une série de quatre jeux : “Les haies”, “Les renseignements”, “Suspendre le mouvement” et “bâton chiffon”. Leur mise en œuvre apporte un vécu, des émotions, une expérience commune aux participants.

Les haies
Les renseignements
Suspendre le mouvement
Bâton, chiffon
Le pouvoir de la fée

Construire l’espace

Quelle que soit l’activité, il est fondamental de délimiter nettement deux zones complémentaires au sein de l’atelier théâtre : l’espace du jeu et l’espace des spectateurs, du regard des autres qui devient également espace de parole et de discussion. il peut être matérialisé par un simple trait à la craie ou mieux, par une moquette qui délimite l’aire de jeu. Les enfants passent d’un monde où l’imaginaire a toute sa place au monde réel en franchissant la frontière séparant les deux espaces. En ce sens, on peut parler d’une véritable sacralisation du “monde des possibles”.

Les deux mondes
La balance équilibrée
Déplacements collectifs
Les planètes
Repérage d’un nouvel espace
Occupation d’un nouvel espace
Equilibre et déséquilibre
Le cube

Construire une grammaire de jeu

Le comédien, comme le danseur qui entretient quotidiennement son “outil de travail”, travaille à partir de sa voix et de son propre corps. Comme lui, il dit donc s’exercer. L’animateur peut ainsi disposer d’une batterie d’exercices susceptibles de répondre à des besoins identifiés ou pour renforcer les compétences.

Manières de dire
Le ballon dégonflé
Le journaliste
Moteur-action
Jouer pour un public
Le miroir

4.2 Conseils pour créer une pièce de théâtre.

Quelques fiches d’activité extraite de l’ouvrage “L’enfant et le théâtre, Techniques d’expressions au service de l’école”, par N. et B. Renoult, P. Gautier, paru aux éditions ARMAND COLIN.
Cet ouvrage est disponible à la bibliothèque pédagogique de l’IEN de Sélestat.

Conseils pour créer une pièce de théâtre

Pour créer une pièce de théâtre, il ne suffit pas d’inventer une histoire ou d’adapter un roman, de préparer une trame ou d’écrire un texte. Il faut aussi donner vie à des personnages, recréer des ambiances et des situations, faire naitre des images.
Si le théâtre est un ensemble de moyens d’expression, une pièce est une construction complexe destinée à être vue, entendue, ressentie. Elle fait rire ou pleurer, elle surprend, elle choque ou plait, elle ne laisse jamais indifférent. C’est un savant mélange d’images et d’ambiances au service d’une idée, d’une histoire.

Créer une histoire pour le théâtre

Nous entendons par histoire un récit, une trame détaillée dont la structure particulière, le découpage en séquences, permettent l’adaptation théâtrale avec des enfants. Il ne s’agit pas forcément de l’histoire qu’on a l’habitude d’inventer en classe en expression écrite ou orale, en jeu d’écriture, mais plutôt d’une création spéciale pour le théâtre et surtout, pour le théâtre avec des enfants. Que l’on parte d’un roman, d’un expression individuelle ou collective, il faut nécessairement passer par l’adaptation, dont les objectifs principaux doivent être simplicité et logique. Cela semble évident, mais ce n’est en général qu’après deux ou trois expériences de création d’histoire pour le théâtre que l’on comprend réellement l’importance de ces deux mots.
Cette création d’histoire passe par des étapes incontournables :
– le choix du thème
– la recherche, le choix et la définition des personnages
– la situation dans l’espace, dans un lieu
– la situation dans le temps, dans une époque
– la construction de l’histoire

Les fiches

L’entrée
La sacralisation de l’espace
occupation collective de l’espace scénique
Déplacements individuels sur l’espace scénique

Retour vers : Allemand